130
PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

Des patients dentophobiques partagent leurs expériences de la « peur du dentiste » et des protocoles de soins sous sédation.

“J’ai peur du dentiste !” Les témoignages de patients ayant enfin pu se faire soigner leurs dents grâce à la sédation dentaire par sédation consciente ou semi consciente ou inconsciente (diazanalgésie) au cabinet dentaire.

banner-11-lw

« Je souffrais de phobie du dentiste et aucun dentiste ne pouvait m’aider car j’étais ingérable sur un fauteuil dentaire »

Voici la triste réalité de tous ces personnes anonymes qui souffrent de dentophobie et pour qui les douleurs, l’associalisation, l’isolement et la dépression sont les tourments ordinaires. Les témoignages ici présent sont indispensables pour démontrer à tous ceux qui sont dans cette situation désespérée que se faire soigner grâce aux plateaux techniques modernes de soins dentaires sous sédation est possible.

Le docteur Jérôme Weinman chirurgien dentiste à Paris et médecin dentiste à Genève à équipé ses plateaux techniques, dans ses cabinets parisiens ou genevois, afin de pratiquer des soins dentaires sans douleur et sans peur grâce à la sédation consciente ou semi consciente ou même inconsciente à Genève en Suisse et à Paris en France, pour des personnes ayant peur du dentiste ou toutes les personnes désireuses de tranquillité et de rapidité lors des soins dentaire. Des plateaux techniques de traitement dentaire sans douleur et sans peur à Paris et des soins dentaires sans douleur et sans peur en Suisse à Genève ont été ouvert.

 

Se refaire ses dents à Paris ou à Genève grâce à la sédation dentaire par sédation consciente ou semi consciente comme la diazanalgésie : Voici quelques témoignages de patients ayant subit des traitements dentaires sans douleur sous sédation consciente à Paris ou en Suisse à Genève.

 

Les traitements dentaires sans douleur pratiqués par Le docteur Jérôme Weinman et les soins dentaires sans douleur pratiqués sur ces patients relèvent des techniques suivantes : L’implantologie avec la pose d’implant dentaire sous anesthésie générale ou sous sédation par diazanalgésie ; la greffe gingivale ; la chirurgie dentaire esthétique ; les prothèses dentaires ; les prothèses dentaires cosmétiques ; les comblement osseux ; la greffe osseuse dentaire ; le comblement de sinus ; la chirurgie maxillo-faciale ;  l’ostéotomie osseuse ; les PRF (Plasma Riche en Fibrine et les PRP (Plasma Riche en Plaquettes) impliquant les facteurs de croissance osseux, les cellules souches et les BMP2 ou bone morphogenetic protein de type 2 ; les PRP (Plasma Riche en Plaquettes), les greffons osseux biosynthétiques ou substituts osseux ; les greffes autogènes ; les allogreffes ou greffons osseux d’origine humaine ; les hétérogreffes ou greffons osseux d’origine animale; les membranes en collagène.

Le cas clinique de Franck de soins dentaires grâce à la sédation dentaire par sédation semi consciente est détaillé dans la partie « cas clinique » de ce site: Témoignage de Franck

Le cas clinique de Chloé est détaillé avec d’autres témoignages de patients du docteur Jérôme Weinman sur les sites consacrés à la peur du dentiste:  http://www.peurdudentiste.com ou http://www.peurdudentiste.ch  

Les personnes qui se sentent concernés par ce grave problème de dentophobie peuvent consulter des témoignages de patients dentophobiques. Nous espérons que cette lecture les réconfortera et les aidera à surmonter leur peur du dentiste et à franchir le pas pour nous consulter. Des solutions, sur mesure, sont décrites dans ces pages.

 

Témoignage de Franck, 55 ans, chauffeur routier.

franckap

 

Monsieur « Franck » est un patient typique des phobiques du dentiste du genre masculin:

Chauffeur routier, il a une profession et un physique qui indubitablement le classe dans la catégorie des hommes virils. Pour autant, ce qui pourait être un compliment s’avère être un handicape car son statut « d’homme viril » s’accommode mal avec la peur d’aller chez le dentiste. Sa peur, se traduit par des étouffements et des réflexes nauséeux qui sont typiques de la forme masculine de la peur du dentiste. Cette façon d’exprimer sa peur est une manière décalée et plus masculine que les « crises de nerfs » mais tout aussi handicapante pour se faire soigner. Enfermé dans sa peur et un rupture de soins dentaire par lassitude de se heurter à des échecs, ce patient grâce à internet a trouvé le moyen de se faire soigner pour des actes complexes tant prothétique que chirurgicaux.

Associalisé, isolé, enfermé dans sa gêne de se montrer aux autres, il s’est abruti de travail et avait abandonné toutes chances de reprendre le cous normal de sa vie tant amicale qu’affective.

Les soins sous sédation ont permis à cette personne de retrouver une denture normale et plus encore grâce à un travail de smile design de retrouver un sourire et le sourire. Et, le rire tonitruant de ce patient charmant et bon vivant, est pour un smile designer le plus beau des compliments.

Voici son témoignage:

« Je souffrais de phobie du dentiste avec des réflexes nauséeux depuis de nombreuses années. Durant 20 ans, cette peur panique du dentiste m’a empêché de pouvoir me rendre chez le dentiste pour soigner mes dents.

Du fait de mes problèmes de dentition, je m’étais replié sur moi-même. Ma vie affective et sociale en était très affectée.

Je me suis pris en main et j’ai contacté le Docteur Weinman via son site internet. A cette époque, la quasi-intégralité de mes dents était cariées et la moitié d’entre elles avaient disparu. Certaines de mes dents étaient très infectées et je souffrais de kystes autour des dents. Je souffrais de temps à autre, mais surtout c’était une vraie souffrance psychologique de ne plus avoir de sourire.

Le Docteur Jérôme Weinman m’a expliqué que malgré les multiples pathologies dentaires dont je souffrais et du fait de ma phobie du dentiste, toutes les techniques étaient à disposition pour me soigner sous anesthésie générale dentaire ou sous sédation par diazanalgésie.

Le Docteur Weinman m’a fait une série de chirurgies pour extraire les dents trop endommagées pour être conservées. Il a procédé à la reconstruction de l’os de mes mâchoires inférieure et supérieure par des greffes osseuses et un comblement de sinus afin de permettre la pose d’implants dentaires et le remplacement des dents manquantes par des couronnes dentaires sur implants.

Sous anesthésie générale, le Docteur Jérôme Weinman a pratiqué plusieurs greffes osseuses après de nombreuses extractions, plus des greffes osseuses avec élévation du plancher du sinus afin de redonner la hauteur d’os et une greffe d’apposition pour redonner la largeur d’os suffisante pour permettre la pose d’implants dentaires. J’ai été confiant dans ses techniques chirurgicales avec des matériaux de comblement osseux biosynthétiques et des protocoles modernes.

Le docteur Jérôme Weinman semble être passionné par tout ce qui touche aux substituts osseux biosynthétiques , les PRF, les PRP et les membranes collagène. Il m’a expliqué le rôle des facteurs de croissance et des cellules souches dans la cicatrisation. Comme je ne fume pas et ne bois pas ma cicatrisation a été impeccable.

Tous les implants dentaires prévus, soit une dizaine, ont pu être posés dans le même temps chirurgical sous sédation par diazanalgésie au bloc opératoire.

Les opérations dentaires sous anesthésie générale ou sous sédation par diazanalgésie au bloc opératoire se sont tellement bien passées que cinq mois plus tard, mis en confiance par le Docteur Weinman et sans m’en rendre compte, j’ai accepté sans plus aucune crainte ou gêne les soins au Cabinet pour la pose des prothèses dentaires en céramique.

Je n’ai même pas eu besoin de sédation!

Le Docteur Jérome Weinman, toujours prompt à me taquiner, m’a dit que « pour un phobique, je ne me débrouille pas trop mal. » ))

Avec le Docteur Weinman, je me suis débarrassé de ma phobie dentaire et j’ai retrouvé un sourire et ma vie.

J’ai désormais retrouvé une dentition comme neuve et je me suis débarrassé de ma phobie du dentiste.

J’adresse ce témoignage comme un message d’espoir à toutes et à tous qui comme moi connaissent cette enfer d’être un paria et de ne pouvoir rien faire pour changer sa vie à cause de cette malédiction qu’est la peur du dentiste. Les solutions existent grâce à la science et aux médecins et dentistes qui la font avancer. Je leur dis merci.»

 

 

Témoignage de Chloé, 35 ans, juriste, mariée et mère de 3 enfants

cas clinique 2

Madame « Chloé » est une patiente typique des phobiques du dentiste du genre féminin: 

Juriste, éduquée, cortiquée, volontaire, Chloé est une jolie jeune femme très féminine à la silhouette idéale et au maintient parfait. Pour autant, ce qui pourait être le rêve masculin se transforme en cauchemars lorsque Chloé sourit car ses dents sont dans un état catastrophiques qui n’a rien à voir avec sa jolie personne et sa coquetterie. La peur d’aller chez le dentiste se traduit par des crises d’angoisse et des étouffements. Mais cette patiente extrêmement volontaire au caractère bien trempé de parachutiste à ses heures a pris le dessus sur sa peur. C’est ainsi qu’après lui avoir fait une analyse de smile et face design et bien expliqué les protocoles, nous avons entamé une restauration de son sourire.

Cette patiente grâce à internet a trouvé le moyen de se faire soigner pour des actes complexes tant prothétiques que chirurgicaux. Enfermée dans sa gêne de se montrer aux autres, sa hâte de reprendre une vie affective normale à été plus forte que sa peur et je suis resté personnellement admiratif devant tant de volonté et d’énergie. Mais au cas où la peur aurait repris le dessus les sédations conscientes ou semi conscientes étaient toujours à disposition au cas ou…

Nous n’en avons presque pas eu besoin! Le travail de smile design a permis à cette personne de retrouver une denture normale et plus encore le sourire.

Le plus beau des compliments a été de voir cette jeune femme (aux expressions un peu froide) sortir de son sac son téléphone et me montrer une photo de famille. Sur le moment, pris au dépourvu, je n’ai pas compris ce que cela signifiait. Voyant mon incompréhension elle m’a demandé (un peu agacée) pourquoi je ne remarquais rien ? En fait, elle souriait sur cette photo récente! Chose qui ne lui était pas arrivée depuis des années de complexe et de gêne de son sourire dévasté par la carie dentaire!

Voici son témoignage:
« J’avais une extrême phobie dentaire et je n’étais pas allée depuis de nombreuses années me faire soigner mes dents chez le dentiste.

J’avais régulièrement des crises de douleurs dentaires aigües mais je n’arrivais pas à me décider à consulter à cause de ma phobie du dentiste.
Et puis surtout mes dents étaient dans un état atroce et je n’avais plus de sourire.

Sans dents et sans sourire la vie est épouvantable !

Cela signifie une vie sociale sans expressions de joie ou de bonne humeur, une vie affective gâchée, une sexualité frustrée et même plus de quoi mâcher pour se nourrir correctement.

Pendant des années je n’avais plus souri à personne, même pas vraiment à mon mari ou mes enfants. Depuis ces quinze dernières années je n’ai d’ailleurs retrouvé aucune photo d’évènements familiaux où l’on me voit sourire.

Je voulais vraiment me soigner et surtout retrouver une vie de femme normale.

J’étais complétement désespérée lorsque j’ai visité le site internet du Docteur Jérôme Weinman et je me suis lancée avec beaucoup d’appréhension et de doutes.

Il m’a reçu après avoir fait un scanner cone beam de mes dents et nous avons fait un diagnostic et un audit complet.
J‘avais un peu peur de cette approche globale inhabituelle car les dentistes classiques soignent les dents une par une.

Le verdict était sévère : J’étais atteinte de poly-caries et de kystes dentaires. Il y avait de nombreuses dents à extraire et toutes mes mâchoires à reconstruire.

Heureusement, je suis instinctive et j’ai senti que le Docteur Jérôme Weinman fait parti de ces dentistes qui ont une approche claire de l’esthétique dentaire, de la cosmétique dentaire, de l’esthétique du sourire et du visage. Son diagnostic est toujours complet, très rassurant et très clair concernant ce qu’il y a à faire ; non seulement pour mes dents mais surtout pour retrouver mon sourire et ma féminité.

Il m’a soumis plusieurs solutions car il veut que ses patients participent activement à la construction du plan de traitement. J’ai finalement opté pour la pose de couronnes céramiques sur toutes mes dents en haut et en bas sous sédation consciente.
C’était une solution intermédiaire mais déjà très lourde techniquement mais acceptable pour moi tant du point de vue du résultat, du temps à consacrer et financièrement car je ne voulais pas de chirurgie.

Je suis venue à la première séance avec beaucoup d‘appréhension mais avec surtout tous mes espoirs.
Je n’ai pas été déçue le Docteur jérôme Weinman a réalisé tout de suite des jolies prothèses provisoires en quelques séances sur toutes mes dents. Il a recherché comment me faire recouvrer l’harmonie de mon visage et de mon sourire et même si les provisoires ne valent pas les couronnes céramiques, j’ai pu revivre tout de suite.

Au fur et à mesure que le Docteur Jérôme Weinman me soignait je retrouvais un visage gracieux et mon sourire. Du coup, je me suis complètement détendue et très rapidement, je n’ai plus eu besoin de sédation. Il m’est arrivé même que je m’endorme sur le fauteuil pendant que le Docteur Jérôme Weinman me soigne après une journée harassante au bureau.
Les traitements au total ont été très longs. Mais tranquillement et sûrement, j’ai finalement retrouvé mon sourire comme je voulais et des dents saines sans phobie du dentiste.

Le jour où le Docteur Weinman a posé toutes mes couronnes céramiques définitives, il a eu la gentillesse et l’humour de m’offrir un joli rouge à lèvres.
Il m’a dit que c’était un petit clin d’oeil: « Pour entrer dans ma nouvelle vie et oublier la précédente mais qu’il déclinait toutes responsabilités pour les ravages que ma nouvelle séduction allait causer!».

Bien sûr, il plaisantait, comme toujours, mais c’est exactement cela qui s’est passé: J’ai retrouvé ma vie. »

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone