414
PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

Phobie dentaire, stomatophobie ou simple peur du dentiste, planning de travail ingérable, lieu de résidence en province ou à l’étranger ?

Les techniques de sédation semi consciente au cabinet dentaire sont les solutions pour regrouper les soins, les compacter et les réaliser sans peur, ni douleur, ni pertes de temps inutiles!

banner-14-lw gaz

 

Les traitements dentaires qu’ils soient des soins classiques ou des traitements lourds chirurgicaux peuvent être compactés dans des séances plus longues et plus denses mais paradoxalement extrêmement agréables de part la déconnexion de la réalité opératoire que procure la sédation.

La conséquence immédiate : La durée globale de la réalisation du plan de traitement est considérablement réduite tout en augmentant le confort et la sécurité.

Le chapitre suivant est consacré aux différentes techniques de sédation pour les patients qui ont peur du dentiste ou qui souhaitent avoir de longues séances de soins dentaires compactés au cabinet dentaire, soit parce qu’ils sont pressés par leur travail, soit parce qu’ils sont loin des centres d’excellence dentaire à Paris en France ou à Genève en Suisse.

Refaire ses dents et son sourire à Paris et à Genève : 

Le docteur Jérôme Weinman chirurgien dentiste à Paris et médecin dentiste à Genève à structuré ses plateaux techniques, dans ses cabinets parisiens ou genevois, de façon à pratiquer des soins dentaires sans douleur et sans peur grâce à la sédation consciente ou semi consciente ou même inconsciente. A Genève en Suisse et à Paris en France, des patients ayant soit peur du dentiste (dentophobie, stomatophobie) soit simplement désireux de confort et de rapidité lors de leurs traitement dentaires, peuvent être soignés sans peur et sans douleurs grâce à l’utilisation de différentes techniques de sédation.

 

Une attention toute particulière a été donné aux patients pressés par leur travail ou leur vie familiale, ou éloignés de Paris ou de Genève ou résidant hors de France ou de Suisse.

 

Aujourd’hui, grâce à l’apport des techniques de sédation dentaire au cabinet ou en clinique la nouvelle approche des soins dentaires permet de toucher du doigt ce rêve de zenitude absolue: On peut mener à bien d’importants travaux dentaires dans un temps resserré, le plus souvent en une semaines ou maximum un ou deux mois au lieu de plusieurs mois voir plusieurs années. (indépendamment des durées de cicatrisation)

Comme par exemple: Les techniques d’esthétique dentaire, la pose de facettes céramiques, de couronnes dentaires, les bridges céramiques. Mais aussi tous les protocoles chirurgicaux comme la pose d’implants dentaires, les greffes osseuses pré-implantaires, les comblements de sinus, les ostéotomies d’expansion de crêtes alvéolaires.

 

Une attention toute particulière a été donné aux patients atteints de phobie dentaire grâce à la sédation dentaire par sédation semi consciente ou inconsciente.

 

Le docteur Jérôme Weinman ne traite pas la phobie dentaire du patient mais il contourne la peur du dentiste du patient en prodiguant ses soins lorsque le patient est déconnecté de la réalité grâce à la sédation dentaire par sédation semi consciente (sédation vigile) ou inconsciente.

Ces techniques sont celles que les médecins et chirurgiens utilisent pour des examens exploratoires invasifs (coloscopie; fibroscopie etc) ou pour des petites interventions chirurgicales.

Les chirurgiens esthétiques utilisent de plus en plus les techniques de sédation semi conscientes (comme les diazanalgésies) pour des interventions chirurgicales ne nécessitant pas l’indication d’une anesthésie générales.

 

Les plateaux techniques de Paris ou de Genève

Ils sont équipés pour prodiguer des soins dentaires et toutes les techniques d’esthétique dentaire comme la pose de facettes céramiques, de couronnes et de bridges céramiques; mais aussi tous les protocoles chirurgicaux comme la pose d’implants dentaires, les greffes osseuses pré-implantaires et les comblements de sinus sous sédation consciente ou semi consciente (comme la diazanalgésie) ou non consciente comme l’anesthésie générale.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone