4333
PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

Le « Plasma Lift » pour rajeunir la peau du visage: Les injections de PRP ou « Plasma Riche en Plaquettes » ou « Platelet-rich-plasma » dans les lèvres et le bas du visage.

Les techniques d’injection du visage de PRP, de facteurs de croissance cicatrisant pour rajeunir le sourire et le visage sans peur ni douleur sous sédation

0 ok

 

Les chirurgiens dentistes sont habilités à réaliser des injectionsde PRP dans la région péri-buccale.

Ceci nous permet d’obtenir le comblement de rides de façon totalement inoffensive et de rajeunir le visage, ce qui constitue un bon complément à des traitements de réhabilitation globale.

Ce traitement est réalisable également sans aucun problème dentaire.

 

 

Vidéo de demonstration du protocole opératoire du Mésolift par avec les PRP selon la méthode Regenlab

 

Les nouveaux protocoles d’injection de PRP ou « Plasma Riche en Plaquettes » ou « Platelet-rich-plasma »: Une injection autologue de facteurs cicatrisants sériques contenus dans les plaquettes pour booster la régénération cellulaire et lutter contre le vieillissement des tissus.

 

Les injections de Plasma Riche en Plaquettes utilisent les propriétés régénératrices et cicatrisantes des plaquettes sanguines. Il s’agit d’une méthode naturelle, 100% biocompatible, permettant une régénération cellulaire et réjuvénation cutanée. Il n’y a pas de risque d’effet secondaire notable. Le PRP étant issu de notre propre organisme permet d’éviter les rares effets secondaires que l’on peut rencontrer avec d’autres techniques (granulomes, infections).

C’est aux Etats-Unis qu’on a baptisé le traitement « Vampire Lift » ou « Plasma lift »par référence au prélèvement sanguin. En fait, cette technique ne « lift » pas mais aide a augmenter la qualité des tissus et aussi augmente leur potentiel de régénération cicatriciel.

Un traitement par PRP consiste à partir d’une prise sang à réinjecter son propre sérum enrichi en plaquettes. Ce dernier se comportera à la fois comme un produit de comblement, de régénération et de bio-stimulation.

Les extraits plaquettaires sont utilisés depuis les années 1990 pour leurs vertus cicatrisantes, particulièrement en orthopédie et en chirurgie réparatrice.

 

Les injections esthétiques de PRP même pour celles et ceux qui ont peur des piqures.

Les injections dans la peau du visage et les prise de sang ne sont pas très agréable et beaucoup s’y refusent par peur des piqures, du sang et de la douleur.

Certaine personnes personnes souffrent d’hématophobie, c’est à dire qu’elles ont la phobie du sang.

D’autres personnes souffre d’achmophobie qui désigne la peur des objets pointus, notamment des aiguilles, des piqures et des seringues.

Alors, voilà, pour raisons médicales ou pour être belles et beaux, il faut parfois surmonter cette peur.

Seulement souffrir pour etre belles ou beaux c’est plus facile à dire qu’à faire et quelque fois impossible si on est vraiment phobique. Faire une psychothérapie pour se faire faire des injections pour paraitre plus jeune est bien compliqué et surtout très long. On risque d’être trop âgé une fois guérie de sa phobie pour faire des injections même d’élixir de jeunesse.

LA SOLUTION: Toutes les types d’injections peuvent être fait sous sédation sous MEOPA ou même sous sédation semi-inconsciente avec notre anesthésiste.

 

Qu’est ce que le PRP ou « Plasma Riche en Plaquettes » ou « Platelet-rich-plasma »?

 

PRP plasma riche en plaquette

Le PRP est un concentré plaquettaire liquide injectable dans les tissus mous (derme, conjonctif) après centrifugation du sang pour des thérapies esthétiques dites « anti-âge » ou bien des thérapie » d’accélération du processus cicatricielle (accident ou cicatrice post-opératoire).

 

 

Quel est l’intérêt?

 

PRP plasma riche en plaquette

Le plasma contient des facteurs essentiels à la survie cellulaire tels que des substances nutritives, vitamines, hormones, sels minéraux et protéines et les plaquettes.

 

IMPORTANT: Ce sont les plaquettes du patients que l’on réinjecte ! Donc il n’y a aucun risque de contamination. C’est un produit absolument biologique qui a une réelle action de régénération sur tous les tissus. Fort connue depuis longtemps, ils sont utilisés en médecine traumatique essentiellement mais leur champs d’application ne fait que s’accroitre.

Parmi les protéines plasmatiques, on trouve les molécules essentielles pour la coagulation et la génération d’un caillot de fibrine qui sert de guide pour la migration, la différenciation et la prolifération cellulaire.

 

Nota Bene: Il existe une variante sous forme de caillot de fibrine. C’est le PRF ou « Plasma Riche en Fibrine » ou « Platelet-Rich-fibrin » qui est utilisé en chirurgie pré-implantaire.

Le caillot de fibrine est essentiel pour l’utilisation des PRF ou Plasma riche en Fibrine utilisés depuis de nombreuses années dans la chirurgie pré-implantaire et implantaire. Ce produit autologue est disposé sous forme de membrane de fibrine dans les sites chirurgicaux et agit comme le PRP grâce aux plaquettes et aux facteurs de croissance qu’elles contiennent qui sont emprisonnées dans la trame de fibrine.

Voir l’article: Les nouvelles technologies pour accroitre le succès des greffes osseuses pré-implantaires.

 

Qu’est ce que les plaquettes?

 

Les plaquettes sanguines sont les plus petits éléments figurés du sang, appelé aussi thrombocyte (du grec thrombôsis, de thromboûn : faire coaguler et kutos : cellule). Elles sont formé par fragmentation des mégacaryocytes, grandes cellules contenues dans la moelle osseuse.

Les plaquettes ne sont donc en fait pas des cellules complètes mais uniquement de petits fragments dépourvus de noyau.

Le cytoplasme est très riche et on y retrouve des granulations alpha qui contiennent des facteurs de coagulation (du fibrinogène, facteur von Willebrand), de la fibronectine (protéine adhésive), des immunoglobulines et des facteurs de croissance.

Les facteurs de croissance sont de petites molécules qui sont libérées localement. Ils agissent comme de véritables messagers afin d’activer la mise en route des mécanismes de régénération de tissulaire comme la peau ou l’os et le cartilage.

 

Quel est le principe de la régénération cellulaire autologue?

 

PRP plasma riche en plaquette

Une injection de Plasma Riche en Plaquettes en médecine esthétique de la peau du visage est un traitement indiqué pour les patients qui souhaitent un rajeunissement et un embellissement («réjuvénation») de la peau du visage et de lèvres.

Mais pas seulement car il est utilisé en médecine esthétique pour le décolleté, le dos des mains et les zones dégarnies du cuir chevelu (alopécie).

 

Il permet en effet:

D’améliorer la texture, la densité et la luminosité de la peau (diminution des tâches brunes liées aux UV ainsi que des rougeurs).
De réduire les rides et ridules, les cernes
D’améliorer l’aspect des cicatrices d’acné ou des cicatrices post-traumatiques
D’augmenter la synthèse ou la régénération des fibres élastiques de la peau, du collagène

Les injections de « plasma riche en plaquettes » (PRP) sont faites par un médecin ou un dentiste dans la région péri buccale et le bas du visage pour régénérer la peau et en améliorer la texture:

Ce plasma est un produit dit « autologue ». C’est-à-dire qu’il est prélevé sur le patient par une simple prise de sang. Riche en facteurs de croissance tissulaire, ce concentré sanguin active le renouvellement cellulaire des tissus et stimule entre autres la production de fibres de collagène et de fibres d’élastine.

Le PRP est aussi utilisé en chirurgie implantaire: 

Le PRP est aussi utilisé en injection intrabuccale lors de greffes osseuses avec tous les types de greffons ou lors de pose d’implants dentaires pour augmenter la capacité cicatrisante et régénératrice des tissus et des greffons et aussi favoriser l’ostéointégration des implants dentaires.

 

 

Comment fonctionnent le mécanisme de régénération?

 

PRP plasma riche en plaquette

Le PRP utilise la capacité naturelle de guérison des tissus par le biais des facteurs de croissance. En effet, les plaquettes sont un réservoir naturel de facteurs de croissance qui sont libérés lors d’une centrifugation. Une fois réinjectés dans la zone à traiter, ces derniers entrainent une régénération cellulaire, une bio-stimulation avec une production accrue de collagène et d’élastine par les fibroblastes.

Au final, on constate une augmentation significative de l’élasticité de la peau, de l’épaisseur cutanée contribuant à un rajeunissement du visage avec un effet « bonne mine ». Les cernes s’estompent, les ridules disparaissent et la peau paraît moins affaissée.

Le PRP favorise la synthèse des fibres collagènes et donc, améliore la texture de la peau et son élasticité. Il stimule les cellules du patients afin de régénérer le tissus conjonctif de la peau et des muqueuses permettant une cicatrisation plus rapide.

Le PRP améliore également l’élasticité, la tonicité, l’épaisseur de la peau et contribue au remodelage des fibres de collagène.

Le PRP est préparé à partir du sang du patient par centrifugation donc sans risque car en circuit fermé garantissant ainsi la stérilité et son immuno-compatibilité.

Le PRP permet le traitement de zones spécifiques telles que les rides profondes et les cernes. Les traitements par PRP augmentent la synthèse des fibres collagènes, améliore la texture de la peau et son élasticité.

 

Quelles sont les zones à traiter?

 

PRP plasma riche en plaquette

Absolument toutes les zones qui le nécessitent peuvent être potentiellement traitées avec du PRP. Les injections, quasi indolores, se font soit directement avec un seringue hypodermique, soit avec des pistolet de mésothérapie.

Une prise de sang permet de récolter entre 5 et 10 ml de PRP. Cette quantité suffit largement à traiter les lèvres et le bas du visage complet.

En fonction des indications, un protocole vous sera proposé : il faut prévoir en moyenne 5 séances rapprochées de quelques semaines, suivies de quelques séances d’entretien, plus espacées de plusieurs mois.

 

Comment se passe une séance d’injection de PRP?

 

PRP plasma riche en plaquette

Lors d’une première visite, un diagnostic de la qualité de la peau est établi qui permet d’analyser précisément et objectivement l’état de la peau sur la base de plusieurs critères.

Le traitement se déroule généralement sur une période d’un mois et consiste en deux injections de Plasma Riche en Plaquettes à 21-28 jours d’intervalle.

Avant l’intervention, il faut impérativement que la zone à traiter soit démaquillée et sèche. La prise d’aspirine doit être évitée pendant les 24 heures qui précèdent la séance.

Elle débute par une prise de sang : L’infirmière, remplit un à deux tubes d’environ 8 ml, soit l’équivalent d’un prélèvement lambda dans un laboratoire d’analyses.

Le dentiste esthétique utilise un matériel à usage unique, conçu pour prélever et réinjecter en toute sécurité. Les tubes sont placés dans une centrifugeuse pendant cinq minutes afin de séparer le plasma des autres éléments du sang.

Le dentiste le récupère ensuite dans une seringue et le réinjecte là où c’est nécessaire autour des lèvres et ses régions connexes. Le traitement est réalisé en ambulatoire sous anesthésie de contact par crème EMLA.

Le PRP obtenu sera réinjecté selon la technique dite de « nappage mésothérapique » (injection superficielle dans le derme de petites quantités de PRP à l’aide d’une fine aiguille).

Les injections en mésothérapie peuvent être pratiquée manuellement ou avec un injecteur électronique ou pistolet de mésothérapie en injectant de micro doses superficiellement sous la peau.

Pour traiter les rides plus marquées, il peut aussi enrichir le plasma avec de l’acide hyaluronique pour obtenir un gel, un peu plus épais, donc plus efficace pour «combler» (filler).

Lors de la séance suivante, le traitement sera poursuivi sur le même mode.

A la fin de la période de traitement, 3 mois après la dernière injection, une visite de suivi sera planifiée afin d’évaluer le résultat et l’éventuelle nécessité de mettre en place un traitement d’entretien.

Il est recommandé d’effectuer des traitements d’entretien tous les 3 à 6 mois puis tous les 6 à 12 mois selon la qualité de la peau, l’âge et les antécédents du patient (exposition solaire importante, tabagisme).

 

Contrairement à ce qui se passe après une injection de comblement à l’acide hyaluronique, le résultat ne se voit pas tout de suite, mais s’installe progressivement dans les trois à six semaines qui suivent, le temps que les cellules commencent à travailler.

Les médecins et dentistes esthétiques préconisent deux ou trois séances espacées d’un mois, puis une ou deux par an en entretien.

Les contre-indications : cancer facial, maladies sanguines et auto-immunes, traitements anticoagulants, certains terrains allergiques…

D’où l’importance du sérieux de la consultation initiale.

 

 

D’où vient cette technique?

 

En France comme aux Etats-Unis, la technique n’est pas nouvelle : Orthopédistes et médecins du sport l’utilisent depuis des années pour traiter les lésions tendineuses, articulaires ou des complications de cicatrices.

PRP plasma riche en plaquette

Les injections de PRP ou les PRF accélèrent la cicatrisation des plaies chroniques infectée ou non en chirurgie réparatrice.

Nombre de spécialités médicales testent leurs bénéfices : chirurgie cardiaque, implantologie dentaire, rhumatologie (traitement de l’arthrose).

Les chirurgiens dentistes ont été parmis les premiers à utiliser cette technique avec la forme de cabillot de fibrine: Le PRF ou Plasma Riche en Fibrine (Cf. Joseph Choukroun).

Depuis longtemps le docteur Jérôme Weinman utilise cette technique pour optimiser ses chirurgies implantaire ou ses greffes osseuses de reconstruction des maxillaires.

Toutes les spécialités médicales étudient l’intérêt de PRP pour améliorer le résultat d’interventions de chirurgie réparatrice et esthétique, en complément d’implants capillaires, de greffes de graisse, et pour traiter les cicatrices hypertrophiques (des vilaines marques en volume).

 

Pas de doute : Quand on injecte localement du plasma riche en facteurs de croissance, il se passe quelque chose!

Les acteurs du mécanisme d’action du PRP ou Plasma Riche en Plaquettes autologues:

LE PLASMA contient des facteurs essentiels à la survie cellulaire tels que les substances nutritives, vitamines, hormones, sels minéraux et protéines.

Parmi les protéines plasmatique, on trouve les molécules essentielles pour la coagulation et la formation du caillot de fibrine qui sert de matrice pour la reconstruction cellulaire.

LES PLAQUETTES sont les facteurs clé des mécanismes de régénération des tissus biologiques.

Elles sécrètent les facteurs de croissances essentiels (FGF, PDGF, TGF-B, EGF, VEGF, IGF).

Ces facteurs sont impliqués dans la migration, différentiation et prolifération des cellules souches et la stimulation de cellules telles que les fibroblastes et les cellules endothéliales, pour induire respectivement la sécrétion d’une nouvelle matrice extra-cellulaire et la néo-vascularisation.

L’ACIDE HYALURONIQUE retient l’eau et crée du volume, stimule la migration et la prolifération des cellules dermiques, revitalise et hydrate le peau de l’intérieur,

 

Les séquences d’actions cicatricielles des PRP sont les suivantes:

– La formation d’un réseau tridimensionnel de fibrine.

– La sécrétion de molécules chimio-attractives par les plaquettes et leucocytes présent dans le réseau.

– La migration des macrophages et cellules souches.

– La prolifération des cellules souches.

– La différentiation des cellules souches dans les différents types cellulaires nécessaires à la restauration du tissus incriminé.

 

Suites opératoires et contre-indications

 

Les suites d’une injection de Plasma Riche en Plaquettes sont généralement simples.

Une sensation douloureuse peut être ressentie lors des piqures. Elle est variable selon les patients. Une crème hydratante et apaisante est systématiquement prescrite et administrée après la séance et devra être appliquée pendant 48 heures.

La zone traitée est généralement marquée par des papules qui disparaissent habituellement entre 3 et 12 heures. Quelques petites ecchymoses peuvent parfois être présentes sur certains points de piqûres.

Complications possibles

Etant donné que le PRP obtenu est issu du propre sang du patient, les risques d’effets secondaires sont réduits au minimum et, jusqu’à maintenant, seule de légères réactions inflammatoires avec œdème et rougeur ont été observées quelques fois dans les heures suivant l’injection. Celles-ci disparaissent progressivement dans les jours qui suivent.

Des rédactions gênantes peuvent se produire avec la prise de certains médicaments (isotrétinoïne, Roaccutane). Pour éviter tout risque, les traitements médicamenteux en cours ou débutés pendant le traitement doivent être signalés.

Par ailleurs, des désagréments liés à la prise de sang, comme des ecchymoses, peuvent subvenir.

Contre-indications

L’utilisation du PRP est contre-indiquée chez les patients qui présentent des lésions cutanées susceptibles d’être causées par des processus de prolifération cellulaire anormaux. En cas de doute, votre praticien devra réaliser un diagnostic préalable. Il en va de même si vous souffrez d’une maladie du sang (par exemple la thrombocytopénie) ou d’une maladie auto-immune.

Comme pour tous les autres traitements par injection sous-cutanée, la prise d’antiagrégant (aspirine, Kardégic) de façon concomitante à l’injection est contre-indiquée.

L’intervention est également contre-indiquée en cas de prise de médicaments favorisant la sensibilité à la lumière ou à base de béta-carotène, comme certains antibiotiques ou antidépresseurs.

Les effets du Plasma Riche en Plaquettes sur le fœtus n’étant pas connus, les femmes qui participent au traitement doivent utiliser un mode de contraception fiable pendant toute la durée du traitement. Les patientes qui découvriraient qu’elles sont enceintes pendant le traitement doivent en informer immédiatement le docteur et doivent alors être exclues du protocole thérapeutique de principe. Les femmes qui allaitent ne peuvent pas non plus prendre part au traitement.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone