482
PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

Exemple de cas clinique de greffes osseuses d’expansion de crêtes alvéolaire par ostéotomie avant la pose d’implant dentaire, à Paris 16 et Genève.

Le docteur Jérôme Weinman chirurgien dentiste à Paris et médecin dentiste à Genève est spécialiste des greffes osseuses pour la pose d’implants dentaires sans douleur à Genève et à Paris.

greffe-osseuse

Les greffes osseuses d’expansion de crête alvéolaire par ostéotomie longitudinale sont des protocoles novateurs de greffes osseuses pré-implantaires avec des greffons xénoplastiques, ou alloplastiques (substituts osseux biosynthétiques).

Refaire ses dents et son sourire à Paris et à Genève grâce aux greffes osseuses pré-implantaires avec l’apport de facteurs de croissance osseux:

Le docteur Jérôme Weinman chirurgien dentiste à Paris et médecin dentiste à Genève pratique tous les traitements dentaires esthétiques sans douleur pour des patients ayant peur du dentiste ou non. La pose d’implants dentaires, les greffes osseuses pré-implantaires, les comblements de sinus. L’esthétique dentaire d’excellence, rapide et sans douleur est l’objectif principal du docteur Jérôme Weinman.

Grâce à l’utilisation de différentes techniques de sédation semi consciente réalisée par son anesthésiste, les patients qui ont peur du dentiste ou pressés par leur travail ou loin des centres d’excellence dentaire à Paris ou à Genève peuvent se faire opérer sans douleur et sans stress.

Vous pouvez visionner les sites internet spécifiques : www.peurdudentiste.com ou www.peurdudentiste.ch qui traitent de la peur panique chez le dentiste.

Dans ce chapitre seras présenté une de ses spécialités : Les greffes osseuses complexes pré-implantaires avec l’apport de facteurs de croissance osseux contenus dans le PRP et le PRF.

 

Les greffes osseuses d’expansion de crête alvéolaire par ostéotomie longitudinale sont des protocoles novateurs et récemment très performants grâce à l’apport de la piezochirurgie et des matériaux de comblement osseux.

 

Le cas clinique de Patricia:

Le Docteur Jérome Weinman présente un protocole novateur de greffes osseuses pré-implantaires par ostéotomie longitudinale et expansion horizontale de la crête osseuse alvéolaire maxillaire avec l’apport de facteurs de croissance osseux (Bone Morphogenetic Protein 2) grâce au PRP (Plasma Riche en Plaquettes) et au PRF (Plasma Riche en Fibrine):

 

greffe-osseuse-temoignage

Les greffes osseuses d’expansion de crête alvéolaire par ostéotomie longitudinale avec des biomatériaux céramiques synthétiques biomimétiques remplacent avantageusement les greffes autogènes et donc le prélèvement d’un greffon chez le patient. Le docteur Jérôme Weinman est très  impliqué dans la recherche de ces protocoles novateurs et propose un cas original qu’il a filmé dans la video du chapitre.

Grâce à l’utilisation de différentes techniques de sédation semi consciente réalisée par son anesthésiste comme la diazanalgésie, les patients qui ont peur du dentiste, pressés par leur travail ou loin des centres d’excellence dentaire à Paris et Genève peuvent se faire opérer sans douleur et sans stress.

Un centre de traitement dentaire sans douleur à Paris et des soins dentaires sans douleur en Suisse a été ouvert à Genève.

Sur la video (ci-dessous) du cas clinique, le Docteur  Jérome Weinman vous propose un protocole novateur d’ostéotomie longitudinale et d’expansion horizontale de la crête osseuse maxillaire à but implantaire.

En effet, grâce à la chirurgie par Piezotome associée aux nouveaux matériaux de substitution osseux de la famille des biomatériaux céramiques synthétiques biomimétiques (comme le Matribone de chez biom’up ou le BMPC+ de chez Biomatlante qui relèvent tous deux de la même technologie novatrice de départ), l’épaisseur d’une crête alvéolaire de 2 millimètres passe à 6 millimètres en moyenne.

L’intérêt prépondérant de cette technique est que la configuration osseuse bi-corticale naturelle est préservée. L’épaisseur est désormais suffisante pour mettre des implants ce qui était auparavant impossibles.

Grace à la configuration osseuse bi-corticale il est possible de faire une deuxième expansion classique, selon le protocole du professeur G. H. Nentwig, au moment de la pose des implants si nécessaire.

 

Cette intervention démontre qu’il est désormais possible de faire tous types d’interventions, des plus simples aux plus complexes, même pour des patients qui ont peur du dentiste, avec ces technologies novatrices. Par exemple : la pose d’implant dentaire associée à une greffes osseuse sous anesthésie générale ou sous sédation par diazanalgésie ; comblement osseux après extraction ; comblement de sinus ; chirurgie maxillo-faciale ;  ostéotomie osseuse.

Bien sûr, les greffes autogènes ou allogreffes (Biobank) ou xenogreffes (Bio Oss) gardent  leur intérêt en chirurgie buccale, en parodontologie, en implantologie, etc.

 

Les facteurs « de croissance osseuse » ou « Bone Morphogenetic Protein » ou cellules souches.

Les facteurs « de croissance osseuse » ou « bone morphogenetic protein » contenus dans les cellules souches ou éventuellement le PRP (Plasma Riche en Plaquettes) et le PRF (Plasma Riche en Fibrine) sont l’axe de recherche et de développement déterminant des prochaines greffes par substitut osseux. Dans ce protocole ces facteurs de croissance osseux peuvent facilement être déposés et se fixer sur la matrice collagène qui contient les particules de substitut osseux : Matrice collagène du MatriBONE.

 

Voir la video du cas clinique de greffes osseuses pré-implantaires :

Voir la video de l’intervention de Patricia: Greffe osseuse d’expansion de crête alvéolaire par ostéotomie avec l’utilisation de substituts osseux bio-synthétiques et l’apport des facteurs de croissance osseux (BMP2) grâce aux PRP (Plasma Riche en Plaquettes) et aux PRF (Plasma Riche en Fibrine).

La pose des implants est impossible sans la réussite de cette intervention.

 

 

Présentation du piézotome: La piézochirurgie est la chirurgie osseuse sans trauma grâce aux ultrasons.

Cet appareil permet de réaliser des découpes osseuses pour les greffes sans aucun risque pour les tissus mous (comme la gencive ou la membrane sinusienne) car les ultrasons n’agressent pas les tissus mou. De plus, l’os n’est pas agressé et chauffé comme avec des instruments mécaniques rotatifs. Une découpe extrêmement fines de quelques dixièmes de millimètres d’épaisseur préserve l’os ce qui est impossible avec une fraise rotative.

Des greffons peuvent ainsi être prélevés dans des zones quelque peu délicates en toute sécurité.

Les principes de la chirurgie piézoélectrique sont identiques à ceux du détartrage en usage quotidien dans les cabinets de soins dentaires. La différence réside dans la puissance nécessaire pour procéder à la section du tissu osseux, qui est environ 5 fois supérieure à celle des détartreurs actuels.
 L’appareil est composé d’un générateur de champ électrique de haute tension et de haute fréquence sinusoïdale. Les inserts vibrent à une vitesse ultrasonique, dans une gamme de 28 à 36 kHz, et coupent les tissus durs. Son utilisation permet de diminuer considérablement les suites opératoires au niveau du site de prélèvement.

 

La chirurgie ultrasonique (piézoélectrique) et l’expansion de crête osseuse

L’introduction de la chirurgie ultrasonique (piézoélectrique) à révolutionné l’expansion de crête osseuse. Ce protocole était long, éprouvant pour le patient comme pour le chirurgien. Les instruments rotatifs généraient une perte énorme de tissu osseux à cause du diamètre des fraises.
L’avènement de la chirurgie ultrasonique avec ses inserts vibrants a considérablement simplifié cette technique.
Les expansions de crête peuvent concerner une dent, surtout dans la zone antérieure du maxillaire, et jusqu’à une arcade complète comme le montre la video de cas clinique PATRICIA.
Cette technique est applicable aussi bien à la mandibule qu’au maxillaire, dans les secteurs antérieurs aussi bien que postérieurs.

Le gain final en largeur de la crête varie entre 2 et 5 mm. Les implants peuvent être posés en même temps que l’expansion de la crête osseuse ou en différé. Une période de cicatrisation de 3 à 4 mois est recommandée avant de mettre les implants en charge ou de procéder à leur pose.

Lorsque la pose des implants est différée, l’espace intercortical est maintenu soit par l’introduction d’un inlay cortico-spongieux d’os autogène, soit à l’aide d’une vis d’ostéosynthèse, soit comme dans le cas présent par l’introduction de matériaux de comblement osseux : Dans le cas clinique de la video, c’est un substitut osseux alloplastique.

 

Il est également utilisé pour les greffes osseuses de comblement de sinus.

Il permet d’accéder au sinus en respectant la membrane sinusienne dont le respect de l’intégrité est indispensable à la réalisation de la greffe.

 

Dans le cas d’extraction dentaire avec pose immédiate d’un implant dentaire

la piézochirurgie permet d’extraire la dent ou la racine sans faire subir de traumatisme aux parois osseuses restantes. Cela permet donc d’augmenter de façon significative le taux de réussite de ce type d’intervention.

EFFET STERILISANT : 
Les ondes de choc ont la capacité d’interagir avec les particules en suspension. Elles nettoient les particules et font exploser les membranes des bactéries en suspension dans le site traité. De là vient leur effet stérilisant.

 

Technologie du Piézotome

La chirurgie piézoélectrique, ou piézochirurgie, se fonde sur le principe de la technologie ultrasonique qui permet d’obtenir un effet tranchant capable de différencier les tissus durs et les parties molles. A ce titre, la piézochirurgie représente une nouvelle méthode alternative aux instruments rotatifs conventionnels utilisés pour la chirurgie des tissus durs et mous dans la sphère orale. Les particularités de cette nouvelle technique reposent sur les trois propriétés fondamentales suivantes:

1. L’incision ou coupe micrométrique, se fait dans une plage invisible située entre 60 et 200 μm ;

2. Cette coupe est sélective, dans le sens que seuls les tissus durs sont sectionnés, alors que les tissus mous sont ménagés ;

3. L’effet de cavitation provoqué par les ultrasons assure un champ opératoire quasi exempt d’hémorragie.

Ces trois propriétés de la chirurgie piézoélectrique confèrent à cette technique des avantages cliniques considérables en ce qui concerne la précision de l’incision et de la préparation chirurgicale, ainsi que le ménagement de structures anatomiques importantes, de même qu’une excellente visualisation du champ opératoire, qui demeure pour ainsi dire exempt de sang.

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone