3963

Glossaire, définitions & champs thérapeutiques

Définitions soins dentaires

Traitement dentaire anti-âge

Les traitements dentaires dit « anti-âge » sont une appellation qui en fait regroupe l’ensemble des protocoles de soins dentaires qui tendent à restaurer l’intégrité et l’esthétique perdues du patient.

La restructuration s’effectue sur le plan dentaire au sens strict d’une part par la pose de prothèses esthétiques souvent à la suite dune phase de chirurgie reconstructrice des maxillaires. Par voie de conséquence de cette réhabilitation orale et en tenant compte de paramètres spécifiques comme l’écartement des mâchoires, ont peut aussi restructurer les tissus mous du sourire et même du visage.

Plus d’information sur les traitements dentaires « anti-âge »

Greffe osseuse dentaire

Les greffes osseuses dentaires sont des protocoles chirurgicaux qui tendent a restaurer l’intégrité perdue des bases osseuses maxillaires et plus particulièrement des procès alvéolaires.

C’est une procédure qui consiste à prélever un petit morceau d’os dans une partie du corps (os pariétal, ramus mandibulaire ou menton) pour réduire une lésion osseuse située dans une autre partie du corps (maxillaires, procès alvéolaires).

Toutefois de nombreuses techniques permettent d’éviter un prélèvement autogène et utilisent soit de l’os de banque traité soit des substituts osseux issus de l’industrie pharmaceutique.

En savoir plus sur la greffe osseuse dentaire

Comblement de sinus ou “élévation de sinus” (sinus lift)

Ce protocole chirurgical spécifique s’inscrit dans la famille des greffes osseuses.

Il consiste à greffer un morceau d’os autogène, d’os de banque ou un substitut osseux dans le bas fond du sinus maxillaire afin de reconstituer une hauteur osseuse suffisante à la pose d’implants dentaires chez une personne édentée dans les secteurs postérieurs de la mâchoire supérieure.

Lire l’article sur le comblement des sinus

Greffe de gencive

La greffe de gencive est une procédure qui consiste à prélever un petit morceau de gencive dans une partie de la bouche pour réduire une lésion gingivale située dans une autre partie de la bouche suite en général a une dénudation des racines.

Lire l’article sur la greffe de gencive

Glossaire

Agénésie : Absence congénitale d’une dent et donc absence du germe de cette dent.
Ancrage primaire : Cest le blocage total de l’implant dentaire dans son site. Cet ancrage est indispensable à la réussite de l’implant.
Barre de stabilisation : Dite également “barre d’Akermann”. Il s’agit d’une barre vissée sur au minimum 2 implants dentaires et dont le but est de permettre la stabilisation d’un appareil amovible complet (dentier) par l’intermédiaire de crochets ou cavaliers situés sous la prothèse et qui vont se cliper sur la barre.
Biomatériaux : Matériaux synthétiques (souvent des Phosphates tricalciques) utilisés lors de reconstitutions osseuses.
Boutons de stabilisation : Ils permettent, par la pose d’implants dentaires, la stabilisation d’un appareil amovible complet (dentier) sur le principe d’un bouton pression. La partie mâle est vissée sur un implant et la partie femelle est dissimulée sous la prothèse.
Bridge : Prothèse dentaire fixe remplaçant une ou plusieurs dents absentes en prenant appui sur des piliers qui peuvent être soit des dents ou des racines adjacentes saines, soit des implants dentaires.
Désenfouissement : C’est l’acte chirurgical qui permet la mise en charge d’implants enfouis, c’est-à-dire sa mise en contact avec la cavité buccale. Il consiste à retirer la vis de protection de l’implant dentaire et à la remplacer par une vis de cicatrisation qui va traverser la gencive.
Faux moignon transvissé : Moignon artificiel en titane ou en céramique tranvissé dans le logement interne de l’implant et servant d’élément intermédiaire entre l’implant et la couronne en céramiqe scellée.
Gencive attachée : Bandeau de gencive attaché à l’os qui se trouve juste en dessous des dents et qui sert de rempart contre les infiltrations bactériennes et donc protège du déchaussement.
Gencive libre : Gencive non attachée à l’os qui prolonge la gencive attachée jusqu’à devenir la face interne des joues et des lèvres.
Greffe gingivale : Apport de gencive attachée sur un site déficient, prélevée le plus souvent au niveau du palais.
Greffon osseux : Os provenant de diverses origines et destiné à être placé au niveau d’un site receveur nécessitant un apport osseux.
Greffe osseuse autogène ou autogreffe : Greffe osseuse réalisée à l’aide dun greffon osseux prelevé chez le patient lui-même au niveau d’un site dit “donneur”.
Greffe osseuse allogreffe ou homogreffe : Greffe osseuse réalisée à partir d’un greffon provenant d’un donneur appartenant à la même espèce que le receveur (os obtenu auprès de banques d’os d’origine humaine).
Greffe osseuse xénogreffe ou hétérogreffe : Greffe osseuse réalisée à l’aide d’un greffon provenant d’un donneur appartenant à une autre espèce, généralement de l’os d’origine bovine très fréquemment utilisé.
Guide chirurgical : Il s’agit soit d’un guide radio modifié, soit d’un guide réalisé à l’aide d’une assistance informatique (donc plus précis) pour les cabinets bénéficiant d’un équipement plus sophistiqué.
Son but est de guider, dans tous les sens de l’espace, le forage du logement osseux destiné à recevoir les implants dentaires lors de la séance de pose.
Guide radio : Il est réalisé en laboratoire par un prothésiste à partir d’une empreinte du secteur à implanter et est utilisé lors de la prise du scanner. Son but est de permettre, à travers des tubes radio-opaques, la visualisation sur les images scanner du volume osseux disponible. Il peut parfois être utilisé comme guide chirurgical.
Implant dentaire : Racine dentaire artificielle, généralement en titane, qui a pour but de remplacer une racine naturelle perdue.
Implant dentaire enfoui : Implant dentaire enfoui sous la gencive lors de sa pose.
Implant dentaire en un temps : Dit aussi “non enfoui” : il s’agit d’un implant dentaire intégrant directement la partie traversant la gencive (comme ceux à bague zircone) et dont la pose s’effectue en un temps opératoire.
Mise en charge : C’est l’étape de la mise en fonction de l’implant dentaire qui suit la période de mise en nourrice.
Mise en nourrice : Période de cicatrisation durant laquelle l’implant dentaire est laissé au repos afin d’obtenir son intégration au niveau osseux.
Ostéo-intégration : Il s’agit de l’intégration d’un implant dentaire au niveau osseux. On dit qu’un implant a réussi lorsqu’il est ostéo-intégré.
Parodonte : Ensemble des tissus de soutien de la dent à savoir l’os, les ligaments et la gencive.
Paro-intégration : C’est un concept nouveau par lequel on signifie qu’un implant dentaire a été parfaitement intégré aussi bien au niveau osseux qu’au niveau gingival lors de la pose en un temps opératoire.
Piézochirugie : Technique chirurgicale utilisant les ultrasons pour la réalisation de chirurgies osseuses telles que le prélèvement de greffons osseux.
Plateau technique : On nomme ainsi l’ensemble des éléments mis à disposition pour une chirurgie de pose d’implants dentaires (locaux, matériel, personnel..), et de manière plus générale pour toute intervention chirurgicale.
PRF : Platelet Rich Fibrin soit en français : Fibrine Riche en Plaquettes.
Il s’agit donc d’un concentré plaquettaire riche en facteur de croissance.
Plus simplement, c’est un accélérateur de cicatrisation.
Il est recueilli à partir de votre sang par centrifugation, après une simple prise de sang.
ROG : Régénérescence osseuse guidée. C’est une technique chirurgicale permettant l’augmentation du volume osseux.
Sinus liftGreffe du sinus maxillaire permettant d’augmenter la hauteur osseuse. Cette intervention s’effectue par voie d’accès latérale.
Vis de cicatrisation : Vis utilisée lors de la mise en charge de l’implant dentaire. Elle est vissée dans l’implant et traverse la gencive. Il en existe de différentes hauteurs.
Vis de couverture : C’est la vis qui recouvre un implant dentaire durant la période de mise en nourrice (période de cicatrisation).
Zircone : Il s’agit d’une céramique à porosité proche de zéro et à très faible rugosité. Elle est, entre autres, utilisée pour la fabrication de la partie de l’implant dentaire qui traverse la genvive lors d’une pose d’implant en un temps opératoire.

Champs thérapeutiques

PROTHESES FIXES :
Scellées, collées, supra implantaires ou non.
Prothèses cosmétiques, facettes.

PROTHÈSES AMOVIBLES OU AMOVO-INAMOVIBLES :
Prothèses amovibles complètes ou partielles; amovo-inamovibles supra implantaires ou non.

PHYSIOLOGIE DE L’APPAREIL MANDUCATEUR :
Etude occlusale sur articulateur ; équilibration occlusale ; augmentation de la dimension verticale d’occlusion.

CHIRURGIE BUCCALE :
Toutes interventions de chirurgie buccale comme des exérèses de kystes ou des extractions de dents incluses.
Exception faite d’interventions maxillo-faciales stomatognatiques des étages supérieurs du crâne et d’oncologie.

CHIRURGIE PARODONTALE CURATIVE :
Toutes interventions de chirurgie parodontale : notamment, lambeau de curetage avec greffes osseuses autogènes ou hétérogènes, élongation coronaire, pose de membrane de régénération osseuse guidée.

CHIRURGIE PARODONTALE PLASTIQUE :
Toutes interventions de chirurgie muco-gingivale : notamment, greffe de gencive attachée ou de conjonctif et préparation des sites implantaires.

CHIRURGIE IMPLANTAIRE ORALE :
Toutes interventions de chirurgie implantaire avec ou sans les techniques numériques de simulation et de navigation assistée par ordinateur.

RADIOLOGIE ET INFORMATIQUE :
Analyse et expertise des scanners en vue de pose d’implants.
Simulation de pose d’implants par les systèmes de chirurgies virtuelles.
Conseil en installation de système d’imagerie radiographique et photographique numérisées.
Transfert d’images ou dossiers médicaux par des systèmes multimédias.
Vidéo conférences sur internet.

REHABILITATION CHIRURGICALE MAXILLO-FACIALE :
Toutes types de chirurgie reconstructrice des maxillaires par des greffes osseuses à but implantaire ou prothétique.
Soit grâce à des protocoles utilisant de l’os autogène par prélèvement ramique ou mentonnier ou même pariétal crânien ou iliaque en collaboration avec un médecin chirurgien préleveur.
Soit grâce à des protocoles utilisant des matériaux de comblement osseux constitués par de l’os humain de banque ou d’origine animale ou des substituts osseux synthétiques.
Elévation de sinus, expansion de crêtes osseuses, greffes par ostéosynthèse en vue de reconstruction ou d’augmentation du volume des crêtes alvéolaires.
Déroutement du nerf dentaire inférieur en vue d’augmenter la hauteur de la région implantable de la mandibule.
Tous types de chirurgie combinée des maxillaires, des sinus ou de la face en collaboration avec un chirurgien de chirurgie « maxillo-faciale » ou « ORL » ou « plastique et reconstructrice ».

N'hésitez pas à partager cette page avec votre entourage
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email